La Buffatière de Saint Sever
Il était une fois, bâti dans un trou perdu, un petit village peuplé d'irréductibles buffatiers.
 
Ils ont su repousser maintes et maintes attaques. Leurs silhouettes blanches dans la nuit ont fait peur à bien des ennemis. 

Ils n'ont pourtant pas de potion (enfin presque !) ni de druide mais une arme redoutable : le Soufflet

Animé d'un instinct anscestral, une fois l'an, les saint-severois se reunissent au cœur du village pour y pratiquer une étrange danse. 

Tous vêtus de blanc, le visage noirci, chacun muni d'un soufflet, ils se mettent à tournoyer dans la nuit l'un derrière l'autre du plus ancien au plus jeune au rythme d'un air enivrant. Et les voilà partis pour une heure à répéter sans arrêt les mêmes gestes et les mêmes paroles "E bufa ie al trauc que n'a ben de besonh" tout en soufflant dans l'arrière-train (communément appelé cul) de celui qui est devant, puis de celui qui est derrière. 

Bizarre, vous avez dit bizarre…on pourrait à s'y méprendre trouver ça ridicule…on peut ; mais tous vous diront qu'ils y trouvent une force régénératrice. 

Pour conclure cet étrange ballet, il s'enroule et se déroule confrontant ainsi les différentes générations en se promettant par un simple regard de se retrouver même jour, même heure et même endroit pour la buffatière suivante.